Points de départ

Il y a quelques temps, alors que je m’excusais auprès d’une médecin généraliste (titulaire d’un Diplôme Inter Universitaire Lactation humaine – allaitement maternel, détail qui n’en est pas un) d’être aussi bavarde, elle m’a répondu « Ne vous inquiétez pas, je sais combien il est agréable de parler d’allaitement en toute liberté ! ». Cette remarque m’a tout à la fois apaisée et interpelée : et oui, en France, il y a finalement peu de lieu où l’on peut parler d’allaitement « en toute liberté ». Aujourd’hui, je me lance  donc et je décide d’en parler tout mon saoul, sur le ton qu’il me plaira d’employer, avec mes coups de cœurs et mes points sur les i, mes tristesses et mes fous rires, mes ras-le-bol et mon enthousiasme. Vous l’aurez compris, il n’y aura rien de scientifique ici (même si ma formation de base en allaitement est évidemment validée) mais plutôt des émotions et du vécu ; j’écrirai en fonction de mes inspirations du moment, des rencontres que j’aurai faites, des échanges que j’aurai eus. Rien de bien linéaire donc, que du sinueux, du spontané, de l’intuitif.

Quand j’ai décidé de créer ce blog, je me suis interrogée sur son titre : allaitement maternel ou allaitement ? Alors je me suis d’abord plongée dans mon vieux Larousse (il date de 1997…) pour y trouver la définition suivante au mot allaitement : « action d’allaiter » ; suite logique j’ai lu la ligne suivante, allaiter : « nourrir de lait, de son lait ». Puis, dans une volonté de modernité, j’ai été sur le site de Larousse : « Mode d’alimentation du nouveau-né et du nourrisson dans lequel le lait joue un rôle exclusif ou principal » et il y avait même une mention sur l’expression (terme employé par Larousse) « allaitement artificiel », j’ai donc poussé ma curiosité plus loin et voici ce qu’il en est ressorti : « distribution de lait reconstitué à un jeune mammifère privé de l’alimentation lactée de la mère ». Pour finir mon rapide tour d’horizon, j’ai consulté « notre ami  Wiki », qui, lui, donne cette définition : « l’allaitement désigne la norme biologique des mammifères pour nourrir leurs petits grâce au lait produit par les mamelles. Il correspond à l’aliment idéal qui permet une santé optimale de ce nouvel individu tout au long de sa vie. »

Je ne sais pas ce que cela vous inspire, en ce qui me concerne après ces lectures très condensées, j’ai décidé d’aller au plus simple et droit au but : il sera donc question ici d’allaitement !

Pour terminer ce premier post, quelques mots de présentation (oui, ce n’est pas trop logique de finir par cela, je vous avais prévenu que j’avais du mal avec les lignes droites et bien tracées…). Je suis consultante en lactation IBCLC à côté de Toulouse, animatrice bénévole de LLL Réseau pour l’’allaitement, et maman de 4 garçons. Avec ma première « casquette » je propose des consultations allaitement individuelles en cabinet ou à domicile, des conférences et des formations ; avec la deuxième, j’anime une fois par mois des réunions gratuites de parents autour du thème de l’allaitement ; enfin avec la dernière, je tâtonne tous les jours pour essayer de faire au mieux avec toutes ces personnalités différentes confrontées à la mienne… Mes enfants ont tous été allaités, plus ou moins facilement, plus ou moins longtemps, au final avec un grand bonheur : ils ont été mes tout premiers formateurs.

Publicités

8 réflexions sur “Points de départ

  1. C’est vrai qu’on pourrait en parler des heures de cette magnifique adaptation de notre corps au besoin de nos petits… Et en même temps, c’est tellement naturel que c’est aussi comme si « il n’y avait rien à dire »…
    En cours d’allaitement de mon deuxième enfant, je me délecte de cette simplicité avec laquelle je laisse à mon enfant le choix de se nourrir quand et « combien » il veut… et je suis toujours aussi émerveillée de la voir grandir tous les jours « juste » avec mon lait! (Mon mari, comme il l’a fait pour le premier, s’amuse de temps en temps, à compter l’équivalent approximatif des boites de lait que ça représente…)
    Alors oui, parlons en de cette période si précieuse de la vie: celle où on nourrit son enfant…
    Merci Virginie de nous offrir toujours plus de d’espace d’échange…

    J'aime

  2. Bonjour, 7 mois d’allaitement pour mon 3e boutdchou, et j’ai encore des questions, des idées, des zones d’ombres parfois !! 🙂 Alors oui, parlons-en, et merci beaucoup… J’aime beaucoup le ton des deux premiers billets, j’espère en lire beaucoup d’autres 🙂

    Je serai au rdv tous les vendredis alors !

    En ce moment j’aurais envie de lire sur la diversification sans sevrage… Comment faire pour allaiter à la demande tout en donnant des solides à peu près « à heures fixes » car ptichou n’a donc pas forcément faim au moment où on lui propose le repas… C’est ce qui me préoccupe là maintenant, si ça peut vous donner une idée 🙂

    Je commence à entendre : »alors, tu vas le sevrer quand ? »… Et ça m’enerveeeee!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s